La nutrition dans les Hôtels Hospitaliers

Nutrition et hôtel hospitalier

Notre constat sur la nutrition dans les hôpitaux

Comme l’a montré un rapport du Conseil National de l’Alimentation (CNA) daté du 4 juillet 2017, la nutrition est un élément clé qui participe à la guérison des patients. Malheureusement, ce sujet n’est pas toujours prioritaire dans les établissements de santé.

De nos jours, le patient mange encore quasi exclusivement dans sa chambre, assis ou allongé. Il y a peu de lieux communs dans lesquels il est possible de partager un moment de convivialité autour du repas. 

La prise des repas à heures fixes, souvent interrompue par les visites de l’équipe soignante, ne favorise pas le plaisir que ce moment devrait procurer. D’autant plus que les menus, souvent imposés, ne sont pas toujours au goût du patient.

Avoir le choix du menu ou du type de collation serait certainement un plus pour contribuer à une bonne nutrition. Certains hôpitaux expérimentent d’ailleurs une plus grande autonomie du patient, notamment dans le choix de la nourriture.

Qu’est-ce que les Hôtels Hospitaliers Seren’city peuvent apporter de différent ?

Dans les Hôtels Hospitaliers Seren’City, le repas est pensé comme un moment important qui favorise l’équilibre psychologique du patient et qui aide à son rétablissement.

Ce type d’hébergement, appelé également hôtel patient ouvre le champ des possibles en matière d’alimentation, à la fois sur le lieu de prise de repas, mais aussi sur la nature de ce qui est proposé.

En effet, le patient ou l’accompagnant a la possibilité de cuisiner dans sa chambre en utilisant la kitchenette mise à sa disposition. Une variété de recettes simples et équilibrées lui sera proposée via une application dédiée disponible sur la tablette connectée positionnée dans la chambre. Des propositions seront également faites en fonction du régime alimentaire imposé par la pathologie du patient (ex : repas hyposodés, texture des aliments, prise en compte des allergies…). Des conseils sur l’alimentation et sur les apports nutritionnels nécessaires seront également prodigués de manière numérique.

Par ailleurs, des espaces communs sont prévus au rez-de-chaussée de l’Hôtel Hospitalier pour permettre aux patients de manger (seul, accompagné ou avec des personnes rencontrées à l’hôtel hospitalier) le repas qu’il se sera fait livrer ou qu’il aura acheté à proximité. Des espaces pensés différemment permettent une plus grande liberté, dans la façon de prendre son repas (mange-debout, coin-repas assis…)

Dans les Hôtels Hospitaliers Seren’city, le patient choisit donc ce qu’il mange, l’heure à laquelle il mange et l’endroit où il mange tout en bénéficiant d’une « éducation nutritionnelle », qui lui donnera les clés pour mieux manger au quotidien.